Belisarius Cawl

Belisarius Cawl vient de rejoindre mon armée. Alors oui, Mars est sa planète. Mais depuis le temps, Mars a bien fini par être terraformée, non ?

Je voulais vraiment diversifier mes socles, les rendre plus réalistes. D’une part, j’ai essayé de corriger un de mes défauts de longue date qui consistait à faire des socles trop « plats ». D’autre part, j’ai fait un petit investissement sympa en étoffant ma collection de végétation.

Le schéma de couleurs est globalement le même que mes précédentes créations donc je vais plutôt parler du socle.

Le gros du relief est en copeaux écorce de pin et en enduit de rebouchage, ainsi que quelques bouts de bouchon en liège pour les pentes abruptes. Mes dalles pour la partie plate viennent des moules en silicone Hirst arts (comme pour mon récent Techpriest ou les Kastelans). J’ai tenté cette fois-ci d’utiliser de la terre naturelle (très bien sechée) pour le sol. Le rendu est relativement grumeleux et boit beaucoup l’eau.

En vérité, je me suis inspiré des travaux de HonourGuard Miniatures, un peintre que je suis depuis un moment et qui a un talent indéniable pour le soclage. Sa boutique Etsy propose un kit de différents produits de soclage assez complet, qui contient à la fois de quoi réaliser des feuillages d’arbres, ainsi que de la végétation basse et moyenne. Il s’agit en quelque sorte d’échantillons-tests de produits de plusieurs marques (Polak entre autres), et je me suis dit que cela me permettrait de tester un peu de tout sans trop dépenser. C’était carrément un bon investissement.

La base de mon arbre est une bruyère ramenée d’un voyage en Ecosse, sur laquelle je colle à la Super glue des petits branchages annexes. Le résultat est un peu fragile, même si j’essaie de les raccorder en plus avec du milliput sculpté.

J’ai eu une bonne surprise avec les tapis de mousse de feuillage Polak. Il s’agit de flocons de mousse verte collés à un maillage de fines fibres. J’en ai coupé plein de petits bouts pour les coller sélectivement aux branches de mon arbre. De rendu est plus satisfaisant que tout ce que j’ai testé jusque-là. J’ai vite compris que c’était une bonne idée d’étirer le maillage pour « aérer » les feuilles entre elles, sinon le résultat est un peu trop compact.

Atelier feuillage…

Pour la végétation, j’ai utilisé au moins une quinzaine de produits différents de gammes très diverses (Greenstuffworld, Polak, WWS, Fredericus Rex). J’ai essayé de diversifier les couleurs, les formes et surtout les hauteurs : comme dans la nature, j’ai fait des strates de végétation allant de la fine herbe aux arbustes, en passant par les buissons. Je n’hésite à diviser des ensembles grands en plein de petits morceaux pour les répartir sur l’ensemble du socle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top