Tank à vapeur et socle de terre boueuse

C’est un peu la pièce maîtresse de toute armée impériale. Le tank à vapeur a récemment rejoint ma collection pour apporter à « In Vino Veritas » un nouvel atout résistant et puissant. Avec ses 7 PV, sa sauvegarde à 1+, sa grosse endurance et son moral d’acier, il devrait faire trembler plus d’un !

Pour le châssis, j’ai voulu simuler un métal très sombre, presque laqué de noir. J’ai utilisé une majorité de peinture noire (Abaddon black) associé à une minorité de métallique sombre (Leadbelcher). Les creux ont été noircis au lavis noir, les éraflures faites au Runefang steel. Le résultat n’est pas assez tranché à mon goût. Si c’était à refaire, j’irai probablement davantage vers le noir pour ne laisser que du métal clair saillant aux arrêtes.

 

 

Résumé : les couleurs

Carrosserie Abaddon black (GW)Leadbelcher (GW)Nuln oil (GW)
Métal secondaire Screaming bell (GW)Reikland fleshshade (GW)Hashut copper (GW)Sycorax bronze (GW)

 

Le socle

Concrètement, c’est le premier « gros » socle que j’ai tenté de réaliser. Je voulais qu’il reflète un environnement un peu cabossé et pas très propre, histoire de montrer un peu le côté « véhicule tout-terrain même-pas-peur » du tank.

Pour former le relief, j’ai utilisé trois fines bandes de carton plume dont j’ai retiré le plaque supérieur et que j’ai taillées en arrondi. Le tout a été enduit de milliput, dans lequel j’ai inséré des rochers et creusé les traces de passage : traces de roue, empreintes de chevaux. Le tracé laisse penser que certains véhicules ont légèrement dérapé dans le terrain meuble. Évidemment, les traces des roues du tank sont visibles dans son sillage.

 

Le relief au milliput étant très lisse, j’ai ajouté une bonne dose de sable fin pour enrichir la texture. La végétation est typique de l’armée, avec ses feuilles rouges d’automne et ses herbes vertes. Le contraste de la terre a été particulièrement soigné pour donner un côté « humide » aux parties les plus profondes.

 

Autocritique

Une fois le tank posé sur le socle, on ne voit plus rien de celui-ci. Eh oui, pas très malin…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top