Gardes phénix

Un peu lassé des fantômes, j’ai fouillé dans mes vieilles boîtes fin décembre pour essayer de reprendre des choses que j’avais presque oubliées… Et je suis tombé sur une belle boîte de Gardes phénix toute neuve, avec encore des socles carrés. Du coup, j’ai trouvé de quoi monter un début d’armée des Cities of Sigmar. Voici les premiers essais.

Il se trouve que le seul Phénix que je possède ne peut être monté qu’en version « glace », j’ai donc opté pour une thématique à nouveau hivernale, mais différente de mes Nighthaunts, avec des couleurs plus vives – qui respirent un peu moins la mort – et des métalliques !

J’ai essayé de travailler sur la lumière et ai mis l’accent sur la peinture du vêtement. Je sens que je progresse en termes de texture mais que ce n’est pas encore ça. Je n’arrive décidément pas à peindre les visages !

Côté socle, c’est de nouveau la peinture craquelée Distress crackle paint. J’ai découvert une astuce sympa : ajouter de la colle PVA (qui se rétracte en séchant) permet de renforcer le craquèlement et de faire de belles fissures.

Le petit plus que j’ai adopté (et probablement dans les prochains projets également) : ajouter un rappel coloré sur la base du socle. L’idée vient de ces nombreux RPG jeux-vidéo, où les personnages que l’on incarne ont souvent un cercle sous les pieds. Je trouve que cela aide à bien identifier l’armée, renforce sa personnalité collective.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top